Aller au contenu principal

Pénuries à l'île de la Réunion

Le Port Est étant bloqué par deux barrages, environ un millier de containers sont en attente de livraison.

|   TransportSociété

Après 15 jours de mobilisation des gilets jaunes à La Réunion, la préfecture alerte la population sur la situation inquiétante vis à vis des produits de première nécessité.

Le Port Est étant bloqué par deux barrages des Gilets Jaunes, environ un millier de containers sont en attente de livraison. La préfecture fait également le point sur l'approvisionnement en gaz et carburant (ce matin, nous avons pu constater de nombreux bouchons aux alentours des stations services) et sur la poursuite des échanges entre les gilets jaunes et la ministre de l'Outre-mer, Mme Giradin.

Voici le communiqué de presse de la préfecture de l'île de la Réunion :

Blocage du Grand Port Maritime : des pénuries inquiétantes

2 décembre 2018

Si un retour à la normale de l’activité est amorcée, 2 barrages bloquants perdurent toutefois sur le Port Est.

Pénuries

En raison du blocage du Grand Port Maritime, il existe désormais un risque avéré de rupture d’approvisionnement concernant les biens d’alimentation de première nécessité, voire de nécessité vitale. Près d’un millier de containers dédouanés sont en attente de livraison : des produits frais, du blé pour les boulangeries, des matières premières destinées à la fabrication d’alimentation animale, des médicaments et du matériel médical à destination des centres hospitaliers et établissements accueillants des personnes âgées…

Le préfet appelle à la responsabilité de chacun pour que les livraisons puissent s’effectuer et permettre ainsi à tous les Réunionnais de s’approvisionner et d’accéder aux soins dont ils ont besoin.

Approvisionnement de carburant et gaz

5 000 bouteilles de gaz ont été livrées sur le département, dans la journée et la nuit de samedi.
De plus, 95 stations services ont été approvisionnées en gas-oil et essence sans plomb, ce qui représente 60 % des stations services réunionnaises. Ces stations sont ouvertes à tous les usagers de la route, bien que certaines appliquent un rationnement afin de pouvoir servir le maximum d’automobilistes. A défaut de retour à une situation normale, il est toujours conseillé de limiter ses déplacements aux seuls besoins essentiels. Pour rappel, les stations services réquisitionnées pour les services de secours, d’urgence et de sécurité ne peuvent fournir du carburant qu’aux seuls véhicules listés dans l’arrêté préfectoral consultable sur le site internet : www.reunion.gouv.fr.

Le dialogue se poursuit

Madame Annick Girardin, ministre des Outre-Mer, poursuit son engagement de dialogue avec le mouvement des « gilets jaunes ». Dans ce sens, une visioconférence est prévue cet après-midi en préfecture en présence d’une délégation représentant les gilets jaunes de l’île.