Aller au contenu principal

Cuisine créole de l'île de la Réunion

La cuisine créole de la Réunion : les habitudes culinaires des réunionnais, plats, fruits et boissons de l'île.

Nous vous invitons à un tour d'horizon de la cuisine de La Réunion en commençant par ses diverses origines. Si le cari est LE repas traditionnel de l'île, vous verrez que la cuisine d'ici est riche et diversifiée. Nous évoquerons aussi les bouchons et samoussas, les fruits et légumes, les boissons, et tout le reste (comme par exemple les guêpes).

Les origines

Les origines de la cuisine de La Réunion

La cuisine réunionnaise est issue de la rencontre de diverses origines, tout comme sa population, sa langue,... Les cultures culinaires françaises, indiennes et chinoises se sont associées pour donner naissance à la cuisine de la Réunion : le cari et le massalé notamment. La base de l'alimentation est le riz, comme c'est le cas dans tout l'océan indien.

Le cari

Le cari : le repas typique de la Réunion

Le cari dont le nom nous vient tout droit d'Inde est le repas le plus fréquent ici. Pour faire simple, le cari est un plat à base de viande ou de poisson avec des tomates (ou pas), des oignons, de l'ail, du curcuma, et différentes épices selon le cari.
Celui-ci, avec les "grains" (haricots rouges, haricots blancs, pois du cap ou encore lentilles de Cilaos) et le rougail (accompagnement pimenté avec de la tomate ou autre) accompagnent le riz.

Le tout est servi dans un ordre bien déterminé : on commence par servir le riz sur lequel on ajoute les grains. Enfin, le cari vient recouvrir le riz et les grains et le rougail (ou piment confit), en petite quantité, vient décorer le bord de l'assiette.

Les aires de pique-nique sont prises d'assaut par les réunionnais tous les dimanches et la plupart du temps, au menu, c'est cari au feu de bois.

La richesse de la cuisine réunionnaise

Les plats créoles ou la richesse de la cuisine réunionnaise

Les caris ou rougails (ici, on ne parle pas de la petite sauce pimentée mais du plat appelé rougail, similaire au cari en ce sens que seuls quelques épices diffèrent dans la préparation) peuvent être variés quasi à l'infini.

Cari poulet et rougail saucisses sont certainement les plus courants, mais il en existe plein d'autres : cari boeuf, cari bichique (alevins), cari zourite (poulpe), cari porc, cari camaron (grosses crevettes), cari pied de porc, ...

A côté du cari (ou rougail), des civets en tout genre ne sont pas rare ; ils sont cuisinés à base de canard, de zourites, de tangue, de lapin,... Côté grillades, on est servi aussi notamment avec le poulet grillé et des brochettes de porc ou de boeuf,... On n'oubliera pas de citer les plats à dominante indienne tel le coq ou le cabri massalé ou encore le briani. La cuisine à influence chinoise nous régale aussi avec ses shop suey par exemple...

Bouchons, samoussas et bons piments

Les bouchons, samoussas et bonbons piments

Les bouchons (viande entourée d'une pâte de riz) ou encore les samoussas (beignet en forme de triangle fourré à la viande, au poisson, au fromage et souvent avec du piment) et les bonbons piments (beignet de pois du cap épicés et pimentés) sont servis quasiment partout sur l'île et notamment dans les camions bar, sur les marchés. Il existe même des "petites boutiques" qui ne vendent que ça. Idéal pour un petit creux ou en apéritif... 

Les fruits et légumes de la Réunion

Il existe une incroyable diversité de fruits et légumes à la Réunion avec des parfums et des saveurs pour tous les goûts !

La plupart des légumes et des fruits que vous trouverez sur les étals des marchés ou des boutiques de légumes sont cultivés sur toute l'île.

Les terres fertiles de l'île ont permis l'adaptation de multiples espèces végétales venues des quatre coins du globe. L'île, qui était encore inhabitée au milieu du 17ème siècle, est devenue le "grenier" de l'océan indien au 18ème. Nous avons donc la chance de pouvoir consommer une grande variété de végétaux alors ne nous en privons pas et dégustons nos cinq fruits et légumes par jour !

Les fruits

L'île de la Réunion rime avec fruits tropicaux d'exception : la banane, bien sûr, mais aussi l'ananas Victoria (certainement le plus prisé au monde), litchis, longanis, mangues, papayes, coco,  fruits de la passion, bibasses, goyaviers,... raviront vos papilles. D'autres fruits moins connus mais tout aussi attrayant complète cette liste comme le jamblon, le carambole, le corossol, la barbadine ou encore la tomate arbuste (consommée aussi en légume). 

Les légumes

Dans la tradition créole, les légumes sont consommés à chaque repas. On peut trouver différents légumes à cuisiner en fonction du plat.

Les poivrons, les courgettes, les aubergines, les carottes, les chouchous ou encore les tomates sont présents pratiquement toute l'année sur les étals avec d'autres légumes plus singuliers comme le Ti Jacques, le Baba Figue et toutes sortes de brèdes (petites pousses de plantes comme les brèdes chouchou, brèdes citrouille, brèdes Morel, brèdes chinois...).

N'oublions pas les légumineuses comme la lentille de Cilaos, les ambériques, haricots rouges, blancs et pois du cap ! Ce sont des accompagnements indispensables à tout rougail ou cari !

Les principales boissons à l'île de la Réunion

Côté boisson, l'île de la Réunion n'est pas mal lotie.

Ces sources nous offrent les eaux minérales Edena et Bagatelle, plates, ainsi que l'eau de source gazeuse de Cilaos.

Côté jus de fruits et sodas, on en trouve dans tous les sens : aussi bien les boissons mondialement réputées que des boissons locales telles que le Cot (limonade gazeuse) par exemple. Le top reste évidemment le jus de fruits frais que l'on aura pris sur le marché ou préparé nous même.

Au niveau alcool (à consommer avec modération), la bière "dodo" (immanquable), le rhum (arrangé) et le whisky (importé et si possible du JW) sont les stars locales. Pour le vin, on trouvera principalement du vin de métropole et d'Afrique du sud ici,... et aussi le vin de Cilaos (si si, la Réunion produit son vin !). Ce vin est souvent très sucré, mais sachez qu'il est aussi possible de trouver du vin de Cilaos de bien meilleure qualité que celui qui court sur la plupart des étales et en bord de route. 

Et tout le reste ...

Malheureusement, notre présentation de la cuisine réunionnaise doit bien s'arrêter à un moment, sinon cette page ferait plusieurs kilomètres.

D'autres mets divers et variés existent sur l'île. Nous n'avons par exemple pas parlé des patates chouchous (tubercule, racine du plant de chouchou) qui peuvent accompagner le cari, ni du canard à la vanille ou encore des achards, du fameux pâté créole, des guêpes (oui, vous avez bien lu !), des américains ou pains bouchons gratinés, ou encore des gâteaux patates, des chemins de fer, ... la liste est longue.

Pour en savoir plus sur la cuisine de la Réunion, nous vous invitons à consulter :